E-commerce et dropshipping : comment ça marche ?

Mis en ligne le : 1/12/2020 Auteur : Patricia Heitz

Je pense qu’il est inutile de vous rappeler ce qu’est un site d’e-commerce… Compte tenu de le situation sanitaire actuelle, on en a beaucoup entendu parler ces derniers temps. Mais saviez-vous qu’il existe différentes formes d’e-commerce ? Dans la 1ère, celle qui est la plus utilisée, le  e-vendeur gère les produits, les stocks, les paiements et les livraisons. Parfois aussi il fabrique lui-même ses propres produits.

Une autre forme d’e-commerce se développe de plus en plus en France : il s’agit des marketplaces. Dans la lignée d’Amazon, mais aussi C-Discount, La Fnac ou Darty, une marketplace est un site sur lequel différents fournisseurs vendent leurs produits. Ces fournisseurs bénéficient alors de la notoriété et du trafic de la marketplace pour se faire connaître et développer leur activité et leur clientèle.

De plus en plus également, on entend parler de dropshipping. Mais qu’est-ce que c’est exactement ? En fait, c’est plutôt simple : le dropshipping c’est le principe de la marketplace mais vu du côté du vendeur.

Ok, mais comment ça marche ? Quels en sont les avantages et les inconvénients ? Avant de vous lancer, voici les 10 points importants à savoir sur le dropshipping !

1. Qui sont les 3 acteurs du dropshipping ?

Pour un site d’e-commerce « classique », il n’y a en général que 2 acteurs : le vendeur et le client. En dropshipping, un nouvel acteur intervient : le fournisseur.

Le dropshipper ou revendeur est un prestataire qui a comme objectif de vendre le ou les produits de son ou ses fournisseurs. Il peut alors se consacrer à son cœur de métier : la vente en ligne puisque ce sont les fournisseurs qui gèrent la logistique, les stocks et les expéditions !

Mais attention, pour réussir en dropshipping, il vaut mieux travailler avec des fournisseurs de confiance…

2. L’avantage pour le fournisseur : ne pas gérer les ventes

Le principal avantage du dropshipping vu du côté du fournisseur, c’est de ne pas avoir à gérer les aspects commerciaux, les techniques de vente en ligne, … puisque c’est la fonction du revendeur.

Comme le revendeur qui peut se focaliser sur le marketing et la vente, le fournisseur peut alors se concentrer sur ce qu’il sait faire le mieux, à savoir produire !

3. Pour le vendeur, moins de riques financier et logistique

On vient de le voir, en dropshipping, le revendeur n’a pas à gérer les stocks des produits qu’il vend ce qui a pour conséquence, d’une part, l’absence de risque financier lié aux stocks et, d’autre part, l’absence de gestion de la logistique liée aux envois et aux retours éventuels des produits.

Il est donc tout à fait possible de créer un site e-commerce sans avoir à investir plusieurs milliers d’euros dans l’achat d’un stock.

De plus, ne pas gérer la logistique, c’est une vraie charge de travail en moins ! Ici aussi, en s’affranchissant de la logistique, le e-vendeur se libère du temps pour se concentrer sur ce qu’il sait vraiment faire : vendre.

4. Des grossistes toutefois dépendants des vendeurs

Pour un grossiste, le dropshipping n’a pas que des avantages. Le principal inconvénient est lié à la dépendance du fournisseur aux sites marchands et aux conditions que ces derniers peuvent parfois lui imposer.

Les principales marketplaces imposent souvent à leurs fournisseurs des conditions drastiques : taux de commission important, production de contenus pour les fiches produits, règles spécifiques pour la logistique,…

Pour les plus petits sites, le grossiste pourra plus facilement imposer ses conditions. Cependant, les volumes de ventes seront sûrement plus faibles et les problèmes de logistique démultipliés par le nombre de distributeurs.

L’autre inconvénient du dropshipping pour un grossiste, c’est l’absence de maîtrise des informations qui circuleront sur internet.  Il perd en effet le contrôle des informations qui seront véhiculées sur internet vis-à-vis de ses produits puisque le vendeur peut – et a d’ailleurs intérêt – à écrire lui-même les descriptifs des produits. Si c’est mal fait, cela peut nuire aux produits ainsi qu’à l’image de marque du fournisseur. Nous reviendrons d’ailleurs plus tard sur ce point.

5. Et inversement des vendeurs dépendants de leurs fournisseurs

Pour le e-vendeur, le principal inconvénient de cette forme de vente est également la dépendance aux fournisseurs.

Par exemple, le fournisseur peut décider d’arrêter de produire une catégorie de produits entière ce qui aurait un impact important sur les ventes d’un site e-commerce spécialisé sur cette catégorie.

Cette dépendance touche également au prix des produits puisque le fournisseur peut, s’il le souhaite, modifier ses prix de vente sans avoir à consulter son réseau de distributeurs.

Autre inconvénient : vous risquez de vendre des produits présents sur de nombreux autres sites. C’est d’autant plus vrai lorsque vous faites appel à des fournisseurs qui ne choisissent pas leurs distributeurs et demandent simplement une rémunération pour accéder au catalogue. La seule variable d’ajustement par rapport à vos concurrents sera alors le prix auquel vous vendrez les produits.

Enfin, en dropshipping, comme on l’a déjà précisé, le vendeur ne maîtrise pas la logistique ce qui peut être également un inconvénient. Il n’a aucun moyen de vérifier que le produit est conforme, qu’il a été bien emballé ou qu’il sera livré dans les délais. Et en cas de problème, c’est vers le vendeur que se retournera le client !

6. Comment trouver des fournisseurs en dropshipping ?

Il existe de nombreuses plateformes, gratuites ou payantes, qui répertorient les principaux sites de grossistes en dropshipping. 

Pour trouver un site de fournisseurs en dropshipping gratuit, ne vous arrêtez pas aux résultats de la première page de Google : les meilleurs grossistes sont parfois très mauvais en référencement naturel ! Ceux présents sur la première page de Google ne sont pas toujours plus qualitatifs.

N’hésitez d’ailleurs pas à taper le nom du fournisseur dans votre moteur de recherche pour lire les avis vis-à-vis de celui-ci. 

Pour trouver le meilleur grossiste en dropshipping, en France ou à l’étranger, renseignez-vous sur les principaux producteurs de produits que vous souhaitez vendre et contactez-les directement. Cette étape bien que chronophage vous permettra de trouver les meilleurs fournisseurs et de vous différencier de vos concurrents.

7. Et en France ?

La manière la plus simple est de contacter directement les petits producteurs. Cela peut prendre plus de temps mais, au final, vous vous distinguerez ainsi de vos concurrents. Vous pouvez aussi aller sur de petits sites e-commerce qui vendent des produits atypiques ou sur votre thématique, et de les contacter pour leur proposer un partenariat en dropshipping.

Mais attention à soigner votre demande de collaboration en veillant à avoir déjà une offre en ligne visible et de qualité pour les convaincre ! Soignez donc votre discours et vos arguments afin que le fournisseur potentiel y voit rapidement son avantage.

8. Un conseil : ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier !

Je pense qu’il est inutile d’en dire davantage sur le sujet, l’expression parle d’elle-même… Le principal inconvénient du dropshipping pour le e-vendeur étant la dépendance à ses fournisseurs, il est primordial de ne pas faire appel à un seul ou à un trop petit nombre de grossistes.

Ainsi, si l’un de vos fournisseurs décide soudainement de changer ses tarifs, ses produits, … , vous ne mettrez pas en péril tout votre business model.

9. Une collaboration à mettre en place avec le fournisseur

Il est donc essentiel, après tout ce que l’on vient de préciser, de créer une vraie relation de travail avec vos fournisseurs. Vous n’en tirerez que des bénéfices, notamment une négociation plus facile sur les taux de marge et une meilleure anticipation des futures décisions du fournisseur quant à sa production.

10. Des fiches et descriptifs des produits personnalisés

On l’a également mentionné plus haut, en dropshipping, vous allez sûrement vendre les mêmes produits que d’autres sites d’e-commerce. Vous pouvez et vous devez vous différencier au rédigeant vous-même les descriptifs des produits que vous vendez. Pourquoi pas en y ajoutant un petit conseil personnel ou une astuce d’utilisation …

Mais pourquoi prendre du temps à cette rédaction ? La 1ère raison est liée à la personnalisation des produits, la seconde raison est aussi voire plus importante : les moteurs de recherche comme Google détestent les contenus dupliqués. Si vous proposez les mêmes fiches produits que vos concurrents, cela pourrait pénaliser fortement votre site en termes de référencement.

>> Que ce soit pour un site d’e-commerce « classique », ou pour vous lancer dans le dropshipping, la phase de réflexion, d’analyse du marché et de mise en place de votre business model ne doit pas être prise à la légère, même si, dans la seconde solution, les risques semblent moins importants.

Vous êtes convaincu.e par cette nouvelle forme d’e-commerce ? Le dropshipping vous tente ? Alors n’hésitez pas à me contacter pour en discuter.

LinkedIn
Share
Instagram
YouTube
Twitter
Visit Us

Vous souhaitez rester informé.e de l'actualité de l'agence PH ?